La Ferme Des Artisans c’est quoi le concept?

CONTEXTE

Dans le cadre de la ZAC Gratte-Ciel Centre ville, la planification de production de la nouvelle extension du quartier historique des Gratte-ciel intègre une période de 3 ans d’absence totale de bâti sur une grande
partie de la parcelle axée sur l’avenue Henri Barbusse. La Métropole et la Serl, en concertation avec la Ville de Villeurbanne, ont lancé un Appel à Projet à l’été 2019 pour une occupation temporaire dont l’objectif est d’expérimenter, de préfigurer et de faire vivre ce lieu.
Pistyles a été sélectionné par la Serl pour réaliser une occupation temporaire de ce terrain de 1000m² libéré par les démolitions, pour faire vivre un projet atypique alliant éducation, «nature en ville», production et artisanat.
C’est avant tout un projet de préfiguration au sens d’une expérimentation «in vivo» des projets déjà imaginés voire prévus dans les futurs bâtiments de la ZAC comme par exemple l’implantation d’une ferme urbaine sur le toit du Monoprix, un magasin d’ameublement, des commerces diversifiés et porteurs de sens, des activités attractives au-delà de Villeurbanne.

PROJET

Dans un principe «participatif», le projet entend associer largement le public et les habitants du quartier.
Le projet comporte 4 programmes :

La Pépinière Urbaine

Elle a pour objectif d’expérimenter un climatiseur naturel : utiliser le végétal sur les volumes bâtis et notamment les grimpantes comme facteur de climatisation et de tester leur impact; tester des associations végétales et des substrats en partenariat avec les groupements de paysagistes concepteurs désignés par la Serl pour les îlots et les espaces publics.

La Cour des Artisans

Le constat est celui de la difficulté de certains artisans (menuisiers/ébénistes, ferronniers etc…) à mettre en valeur leur très grande compétence, leurs idées et leur art. Ils sont souvent cantonnés aux zones artisanales en périphérie et il est rare de pouvoir les voir travailler. L’idée de la cour des artisans est de leur offrir un lieu de fabrication où ils peuvent faire du « live » face à leurs potentiels clients, un système de commercialisation y compris web. Cette cour pourra être ouverte au public et garder l’esprit participatif en toute sécurité.

Le Pop-up Artisans

Le concept de ce système pop-up associé à la pépinière, à la cantine et à la cour des artisans est de créer un ensemble d’acteurs artisanaux et commerciaux pas seulement liés ensemble par leur qualité de savoir-faire et le lieu mais bien de créer des synergies au profit de chacun. Cette logique expérimentée et prouvée par l’écosystème à Village 0 (207 Francis de Pressensé).
Notre approche est celle du système : nous imaginons des flux de matières/fournitures en commun et un système logistique mutualisé. Chaque activité peut alimenter l’autre en clients/compétences/matériels.

La Fabuleuse Cantine

La Fabuleuse Cantine est un concept né à Saint Etienne au milieu de la Cité du Design. Aujourd’hui présent à La Rochelle et bientôt à Lyon 8E, elle s’implantera au coeur de cette occupation temporaire pour faire vivre la convivialité d’un lieu de restauration au service des valeurs de La Ferme Des Artisans.
En effet, l’équipe de La Fabuleuse Cantine collecte quotidiennement, auprès de producteurs locaux et de magasins bio, les invendus en produits de grande qualité.
Contrairement à la majorité des restaurants traditionnels dont les cuisines se fournissent et achètent selon leurs cartes et menus, la FABCantine créée et se développe jour après jour en mettant au défi ses équipes d’offrir des plats et mets originaux et en fonction des arrivages et collectes d’invendus.

Les principes bâtis

Le projet consiste à installer un «Village» éphémère.

L’ambiance générale recherchée est une préfiguration des principes de la «Nature en Ville» alliant cultures végétales, tradition des matériaux bio sourcés et modernité (nouveaux usages, récupération, communication, énergies renouvelables...).

Dans l’objectif de promouvoir une économie circulaire et bio sourcée, LFDA sera constituée d’un assemblage de containers de transport «dernier voyage». La disposition en «Mikado» entend créer une diversité d’espaces interstitiels et de points de vue : espaces plantés de la Pépinière Urbaine, espaces collectifs/ Fabuleuse Cantine, Cour des Artisans, aire de circulation et de déambulation laissée libre sur une emprise de 6 mètres en limite Est.
Cette emprise constitue l’épine dorsale de l’aménagement général et dessert l’ensemble des secteurs d’installations éphémères.

 

L’ensemble du site sera clos par une clôture métallique galvanisée, elle-même support de végétation.

  • 6 containers seront dédiés aux espaces d’exposition, accessibles au public
  • 2 containers constitueront la « Fabuleuse Cantine »
  • 3 containers seront affectés aux ateliers d’artisans
  • 1 container servira de stockage des matériels et des ordures ménagères qui seront sorties pour la collecte.

Trois places de stationnement VL, dont 1 PMR, sont prévus sur le secteur « Pistyles », ainsi qu’une aire pour les vélos.

Le projet propose d’isoler thermiquement les containers par l’extérieur, pour le confort des utilisateurs et du public et pour offrir une diversité d’aspects extérieurs.
Dans l’objectif d’une « valeur d’exemples» pédagogique, le choix se porte sur des isolants bio sourcés, paille en bottes et laine de bois. Différents parements des façades sont proposés : treillages de ganivelles en châtaigniers réutilisables après coup, supports de végétations grimpantes, enduits en terre sur la paille, (une expérimentation sur l’ensemencement de l’enduit sera menée par Pystiles), polycarbonate laissant voir les matériaux paille, pare-pluie en fibre de bois support de communication.

Les parties laissées visibles des containers et les pare-pluies laissés apparents seront unifiés par un RAL 7044 (Télégris 4). Les portes des containers, laissées ouvertes aux heures d’accès du public recevront une signalétique contrastée (RAL 1018 jaune zinc et lettrages noirs).

Les toitures seront systématiquement végétalisées et recevront, pour les plus hautes, des panneaux solaires photovoltaïques.
Les eaux pluviales seront stockées et temporisées sur les toitures végétalisées. Les trop pleins seront évacués et infiltrés dans les espaces plantés.

L’accessibilité PMR aux containers «show-rooms» du pop-up Artisans sera assurée par des rampes amovibles en bois.

Les espaces plantés, élément essentiel du projet, seront installés sur un substrat d’environ 50 cm d’épaisseur sur un feutre anti-contaminant (type Bidim).

Les principes de végétalisation

Rappelons d’abord que le porteur du présent permis est une entreprise du paysage (code Naf : 8130z) et que sa spécialité est la gestion écologique, la biodiversité urbaine et la végétalisation des villes. L’intention de Pistyles est aussi sur ce site de présenter son savoir-faire et sa vision végétale de la ville de demain et plus particulièrement de Gratte-ciel centre-ville. Nous désirons travailler comme Lazard Goujon et Maurice Leroux en leur temps l’utopie urbaine, le Villeurbanne de demain.

 

Ainsi, le premier principe de notre projet est de minimiser au maximum les sols à nu non végétaliser pour faire preuve d’exemple que bâtit et végétation peuvent aller de concert en hyper centre urbain mais aussi et surtout travailler sur le phénomène de l’ilot de chaleur urbaine.

Le deuxième principe est la préfiguration des projets futurs. En concertation avec les deux équipes de maitrise d’œuvre, les paysages retenus d’une part pour les espaces public (In situ) et d’autre part pour les ilots bâtis (groupement le ciel par-dessus les toits, Graphyte et ma ville verte), nous allons déployer sur les toitures et en pied des containers un programme d’expérimentation et de développement de substrats spécifiques et d’une végétation adaptée aux contraintes urbaines et au réchauffement climatique. Ainsi la palette végétale est en cours d’élaboration et combinera : semis de vivaces et bisannuels adaptées, jeunes arbustes transplantables sur les futurs aménagements définitifs et arbres encore en développement pour les futurs jardins ou alignements.

Le troisième principe est le travail sur la diminution locale de la température par la végétalisation verticale à l’aide de plantes grimpantes. Nous allons au maximum végétaliser les parois des containers avec différentes variétés, substrats et niveau de développement. Cette expérimentation pourra rapidement trouver un mode applicatif sur les balcons des résidences aux alentours de LFDA.

L’ensemble du site sera suivi par un professionnel dédié qui animera également le lieu en lien avec les habitants du quartier et citoyens villeurbannais.

Enfin, les containers seront instrumentés afin de réaliser un suivi thermique des locaux.